Retour sur l’arrestation de six de nos membres à Mons

Publié par Admin le

Il y a quelques semaines, six de nos membres ont écopé d’amendes de 250 euros et ont été mis au cachot parce qu’ils distribuaient gratuitement, alors qu’ils respectaient toutes les mesures de sécurité, des masques et des flyers dans les rues de Mons.

Nous l’avons déjà expliqué, l’idée était, d’une part, d’appliquer la solidarité populaire et, d’autre part, par le biais de flyers et d’échanges, de s’informer, auprès des habitants montois, de leur situation et difficultés matérielles, de leur état d’esprit sur la crise, tout en leur apportant notre analyse et notre message politique.

La police et les autorités, relayées par les médias, ont, sans surprise, fait pleuvoir les mensonges. Cet épisode a connu une large diffusion sur les réseaux sociaux. Nous avons reçu énormément de marques de soutien et de sympathie.

Même si l’heure est à des choses infiniment plus importantes, nous tenons néanmoins à clarifier un point. Mme Virginie Delattre, qui était à proximité lors de l’interpellation et est venue sur les lieux comme témoin tiers, a été embarquée avec tout le monde au cachot. N’étant pas liée à notre organisation et se qualifiant elle-même d’électron-libre, elle a agi et s’est exprimée dans cette affaire de façon strictement autonome, sans représenter ni engager d’aucune manière R&R. A aucun moment par exemple nous n’avons rencontré la police !

Notre position a été exprimée dans une publication dont voici le lien : https://www.ruptureetrenouveau.be/2020/05/22/au-cachot-et-des-amendes-pour-avoir-distribue-des-masques-gratuitement-aux-habitants-de-mons/?fbclid=IwAR1QdSVRZByob3B989re16gZYBS-wZZ54WcY4LgXF9BdXb9aRqpCEyIPjNA. Et n’hésitez pas à consulter notre analyse sur les médias de masse, publiée il y a quelques mois (https://www.ruptureetrenouveau.be/2019/08/20/qui-tient-les-ficelles-des-medias-de-masse-en-belgique/?fbclid=IwAR24TJHT7TGrbmwJ3jbjAG_OIJGw8EXHgevI6b4rcucsUusc8d7tJt9RBus).