Paroles d’ouvrier agricole

Publié par Admin le

https://www.facebook.com/RuptureetRenouveau/photos/a.352762388919395/859003371628625/

Dernière publication de « Poing ouvrier »(https://www.facebook.com/…/a.103166805…/109232814707205/) :

Mon job d’ouvrier dans une petite entreprise agricole est un travail très diversifié ; conduire des machines en tout genre (tracteurs, bulls, clarks…), veiller au bon état des animaux (vaches…) et les nourrir, travailler aux champs, faire des réparations mécaniques sur machines, faire des aménagements de bâtiments agricoles, etc.

C’est un métier où l’on doit avoir l’intelligence dans les mains et dans la tête, mais c’est aussi une activité éreintante physiquement (comme tout travail manuel). C’est aussi parfois des horaires de malade : jusqu’à 12-13 heures/jour, et surtout pendant la période des moissons (en moyenne 16 heures/jour, souvent de nuit).

Comme vous, mes camarades salariés et ouvriers industriels, je suis soumis aux dures « lois du marché »; travaillant dans de petites entreprises comme nombre de mes collègues, je suis constamment dans la crainte de perdre mon travail que j’aime beaucoup (la faillite des fermiers peut être encore plus soudaine qu’une faillite de grande entreprise). Les crises agricoles sont de plus en plus fréquentes et fortes. Il n’y a pas de syndicat pour ouvriers agricoles, et les problèmes d’inexistence d’équipements adaptés (par exemple pour le maniement de produits toxiques) sont beaucoup plus fréquents qu’on ne le croit, malgré de nombreux contrôles. Il nous manque vraiment une arme de poids dans la conquête de revendications; nous nous faisons écraser comme de vulgaires mouches à merde dès que l’on ose lutter pour nos droits.

Ce concept de groupe « Poing ouvrier », je trouve cela super, ça va permettre (je l’espère vivement), à nombre de travailleurs de rentrer en contact les uns avec les autres et de se soutenir mutuellement, de ne plus faire qu’un bloc commun. La division des travailleurs doit cesser, levons la tête !