Les États-Unis bombardent à nouveau le sol syrien

Publié par Admin le

Le camp « du bien », « de la démocratie et des droits de l’homme », a encore frappé. Dans la nuit du 25 au 26 février, les États-Unis, sous les ordres du président fraîchement élu Joe Biden, ont bombardé des infrastructures à la frontière syro-irakienne appartenant, selon le Pentagone, à des milices pro-iraniennes. Ces raids seraient, selon le porte-parole du ministère américain de la défense, une réponse aux récentes attaques contre des bases et du personnel américains en Irak. Au moins 22 personnes ont été tuées.

Il n’aura pas fallu longtemps avant de voir le nouveau président américain, humaniste autoproclamé et premier des « démocrates », semer les bombes. Cet acte de guerre, soutenu par nos États européens, s’insère dans la politique impérialiste menée par les Américains au Moyen-Orient – zone aussi riche que stratégique dévastée par des décennies d’agressions et de guerres.

Les tensions déjà très vives dans la région vont encore s’aggraver, en particulier celles entre les États-Unis et l’Iran, que les Yankees veulent briser et faire plier par la force économique et militaire ; on se souvient des événements de la fin 2019-début 2020 au cours desquels le général iranien Soleimani a été tué.

Plus largement, la lutte inter-impérialistes pour les débouchés va s’intensifiant à l’échelle mondiale, et spécialement en cette période de crise, alors que les grandes puissances impérialistes, USA et Chine en tête, avancent leurs pions aux quatre coins du globe. De quoi nous rappeler que le monde sous gouvernail impérialiste va au-devant de conflits militaires majeurs.

L’impérialisme, c’est l’oppression universelle par une poignée de pays et de monopoles, c’est la guerre et la désolation. Pour leur salut, les peuples opprimés et les ouvriers du monde entier n’ont d’autre issue que de l’abattre.

📌 Pour nous rejoindre : https://www.ruptureetrenouveau.be/nous-rejoindre/
📌 Notre programme : https://www.ruptureetrenouveau.be/notre-vision-notre-programme/