Reddit face à Wall Street

Publié par Admin le

Reddit face à Wall Street : quand les méritocrates abolissent la méritocratie.
Difficile, ces derniers jours, de parcourir les réseaux sociaux ou les sites d’informations sans tomber sur l’incroyable attaque d’un groupe d’utilisateurs de Reddit contre Wall Street. Difficile également de comprendre les mécanismes derrière cet assaut, la réponse de Wall Street et ce qu’elle nous apprend sur le capitalisme, sans quelques notions boursières. Mais pas de panique, nous allons décortiquer cela ensemble.

Tout d’abord, il faut comprendre le contexte. Certaines sociétés du milieu financier pratiquent le « short-selling », qui est une spéculation à la baisse. Prenons un petit exemple pour expliquer le mécanisme. Ronald est short seller. S’attendant à ce que le cours de l’action de la société Métal-Pétrin baisse, il emprunte une action de cette société – qu’il devra rendre à une date convenue – à quelqu’un qui la possède. Lors de l’emprunt, le cours de l’action est à 20$. Directement, Ronald vend l’action à un tiers ; il récolte donc 20$. Comme prévu, le cours baisse. Une fois l’action descendue à 10$, Ronald la rachète pour ensuite la remettre au prêteur. En fin de compte, Ronald empoche 10$. Mais si, au lieu de baisser, l’action était montée à 30$, Ronald aurait perdu plutôt que gagné 10$.

Ainsi, une entreprise en déclin ou, mieux, à l’agonie, fait le régal du short seller.

Venons-en aux faits récents. Des utilisateurs de Reddit ont essayé de retourner l’arme de la spéculation contre les vautours ; ils ont acheté massivement des actions d’entreprises visées par du « shorting », notamment GameStop, afin de faire grimper les cours. De quoi infliger pertes et sueurs froides aux investisseurs. L’affaire aurait pu s’arrêter là… Mais sous la pression des grands acteurs de Wall Street, plusieurs applications et plateformes utilisées par les membres de Reddit ont décidé unilatéralement de bloquer les transactions sur différents titres (dont ceux visés dans cette affaire).

La voilà, la belle « méritocratie » tant vantée par la bourgeoisie, en vertu de laquelle chacun a sa chance dans le système et peut, par son travail acharné, par son talent et sa créativité, s’élever de la base au sommet.

Le voilà, le « marché libre », le « marché ouvert à tous », qu’il faut laisser courir sans entraves pour permettre le « ruissellement de la richesse ». Le marché et le monde boursier sont en fait une jungle impitoyable dominée sans partage par l’oligarchie financière, par les grands manitous de la finance.

Catégories : International